Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec france

Breizh atav

par Andrev

publié dans Breizh , Bretagne , France

Breizh atav

*+*+*+*+*+*+*+*

Les Français sont obsédés par leur hexagone (royaliste ou républicain), dont ils sont persuadés qu'ils est légitime et tellement au-dessus de tout qu'il peut bien bafouer les droits élémentaires des peuples et des nations. Un Français, ayant choisi comme pseudonyme "Juriste", était obnubilé par l'Article 1er de la Consitution du 4 octobre 1958: "La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale", pour arguer du rattachement de la Bretagne à la France, comme si les lois nouvelles de ce pays étranger avaient quelque incidence sur la souveraineté de la Bretagne. Voici ce que lui répond Vincent Chaline, le 29 septembre 2014, dans les commentaires d'un article de la Voix de la Russie:
"Juriste > Je ne suis pas sûr que vous ayez très bien choisi votre pseudo, ou alors je vous conseille de réviser quelques fondamentaux. Votre argumentation est ridicule. Je vous cite, faute comprise : " ce traité, à supposer même qu'il ait pu produire des effets juridiques contraignants, a été implicitement abrogé par les réformes constitutionnelles successives dont celle du 4 octobre" et "il convient de faire le tri entre un traité de 1499 et la Constitution du régime actuel". Bon, reprenons point par point, voulez-vous ? En 1499, un traité, légal celui-là, garantit la souveraineté pleine et entière de la Bretagne. En 1532, un traité, illégal ainsi que l'a montré le Dr. Mélennec, je vous conseille d'aller voir sur son blog, prononce l'union personnelle (soulignez personnelle) des couronnes ducale et royale. Ce traité étant juridiquement nul, il est sans effet, en droit breton comme en droit français. Je suppose que l'éminent juriste que vous êtes ne l'ignore pas pas plus qu'il n'ignore le principe d"imprescriptibilité des accords internationaux. Les relations entre la Bretagne et le Royaume de France (soulignez Royaume) sont donc bel et bien régies par le Traité de 1499. La Bretagne reste conséquemment un pays souverain. Votre Constitution de 1958, messieurs les Français, n'a, que je sache, pas vocation à s'appliquer dans un pays étranger. Or, en droit sinon en fait, comme je viens de le dire, la Bretagne est un pays distinct de la France. Vous pouvez donc proclamer tant que vous le voulez l’indivisibilité de votre territoire, ce territoire ne recouvre pas la Bretagne. Par ailleurs, je me permets de rappeler au juriste de génie que vous me semblez être qu'il existait sous l'Ancien Régime ce que l'on appelait les "Lois fondamentales du Royaume de France". Elles en formaient l'embryon de Constitution coutumière. Parmi ces Lois, ai-je besoin de vous le dire ? était celle dite d' '"instantanéité de la Couronne", qui signifie que les fonctions de Roi de France s'appliquent à son héritier dès la mort de leur actuel titulaire. Pas besoin de sacre ni de quoi que ce soit d'autre. Par conséquent, il y a, juridiquement, toujours un roi en France (Henri VII, si je ne m'abuse). Bien, maintenant, je vous rappelle que ce Traité de 1532, même s'il avait été légal (mais il ne l'est pas, aussi me demandé-je un peu pourquoi je perds mon temps à vous faire cette démonstration), unissait, non pas la Bretagne à la France, mais la Bretagne à la COURONNE de France, par un procédé dit d'Union personnelle, similaire à celui utilisé plus tard entre l'Angleterre et l'Ecosse ou la Suède et la Norvège. Par conséquent, à partir du moment où il n'y a, de fait, plus eu de roi en France, ce traité, même s'il avait été valide, aurait frappé de ce que l'on appelle la "caducité", car l'un de ses deux signataires avait cessé de pouvoir exercer ses droits. Par conséquent, la Bretagne n'a été rattachée à la France que par un traité illégal et, qui plus est, rendu caduque par la chute de la monarchie française. Ou alors, il faudrait que la République Française admette sa propre illégalité. Ce qui ne manquerait pas de sel, je dois le dire ! Voilà, étant donne votre grande intégrité intellectuelle, je ne doute pas un seul instant que vous reconnaîtrez l'excellence de la démonstration de l'éminent Dr Mélennec, ainsi que ses incontestables qualités de juristes, et que vous admettrez votre erreur, erreur due, j'en suis sûr, à un bref instant d'égarement."

Lire l'article: http://fr.sputniknews.com/french.ruvr.ru/2014_09_22/Breizh-La-Bretagne-est-juridiquement-independante-5328/
où l'on trouve aussi " LA BRETAGNE EST UN PAYS SOUVERAIN DEPUIS 1499. ANNE DE BRETAGNE, DUCHESSE de Bretagne et Reine de France ayant exigé pour son mariage avec Louis XII la signature d'un traité publié le 7 et le 19 janvier 1499 (2 traités un pour le mariage le 7 et un pour les accords et généralités le 19) - ces 2 traités restituent la pleine souveraineté et indépendance sur le Duché de Bretagne à la mort de louis XII. Ce traité n'a jamais été respecté par la France mais il est toujours valable aujourd'hui"

===============================

Un ami écrit à ce sujet: "La "Nation Française" une et indivisible est une pure invention de la Révolution mise en œuvre dans le cadre de la République, en vue d'engendrer des hommes nouveaux selon les principes maçonniques. Véritable machine de guerre, après avoir dévoré les peuples, cette république s'en est prise aux familles (citons le fameux "Mariage Pour Tous") et maintenant à l'identité individuelle (le Gender) pour en venir à ses fins. C'est d'autant plus désolant de voir des catholiques et même parfois des royalistes français défendre cette "Nation Française" si fondamentalement anti-chrétienne. Mais les Bretons ne font pas mieux en défendant la machine qui les tue...

Voir les commentaires