Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

François II de Bretagne

par Andrev

publié dans Breizh , Bretagne

François II de Bretagne
François II de Bretagne
François II de Bretagne
François II de Bretagne
François II de Bretagne
François II de Bretagne

Le Duc de Bretagne, François II (1435-1488) s'activa beaucoup pour renforcer la frontière défensive de la Bretagne, face à la menace grandissante d'invasions. Il avait pour cela besoin de l'aval des évêchés de Saint-Malo, Dol et Rennes. Il adressa entre autres une lettre au Pape, sollicitant de son appui et de son autorité pour l'accroissement du "boulevard Ducal" à Saint-Malo et l'agrandissement du château. Voici un extrait de la réponse que lui fit le pape Sixte IV:

"Sixte, Evêque, serviteur des serviteurs de Dieu, à notre cher fils François, noble et illustre Duc de Bretagne, salut et bénédicition apostolique.

Eu égard au mérite singulier de la fidélité constante que la célèbre maison de Bretagne a toujours fait, et fait encore, paraîtra envers nous et le Saint-Siège; et considérant avec une attention profonde que cette maison, les princes qui la composent, et les peuples de la foi catholique, les ont très exactement et très fermement conservés jusqu'à  aujourd'hui, sans s'en écarter jamais; nous avons jugé convenable, et même de notre devoir, de vous accorder, à vous qui êtes le chef et le régulateur de cette maison distinguée, les moyens de la mettre avec bonheur, ainsi que votre Duché de Bretagne, à l'abri des séditions intestines, et des invasions étrangères, et au lieu de jouir avec délices des douceurs si désirables de la paix et de la tranquillité. Nous avons en conséquence, examiné soigneusement la pétition qui nous a été depuis peu présentée de votre part. Elle portait qu'entre les autres villes de votre dit Duché, la Cité de Saint-Malo est assise sur le bord de la mer, non loin des anciens ennemis de votre pays; qu'elle est singulièrement forte et bien défendue tant par la nature que par l'industrie humaine; que, de quelque part qu'ils s'y réfugient, les criminels y jouissent de l'immunité, et y évitent les peines dues à  leurs forfaits (Saint-Malo et d'autres lieux de Bretagne jouissent des privilèges du "minihic") (...); que si (ce qu'à Dieu ne plaise) les habitants de cette cité s'avisaient de tramer quelques conspirations ou quelques séditions contre la patrie et le Prince (malheur que donnent surtout à craindre les temps de faction, de guerre et de troubles), le susdit-château ne serait pas suffisant pour opposer aux mutins, une résistance convenable, d'où pourraient résulter de plus grands périls pour le Duché et pour son chef; que si une certaine place ou portion de terre qu'on dit appartenir à l'Eglise (à l'évêque, seigneur de Saint-Malo au spirituel comme au temporel), vous était accordée, elle serait employée par vous en accroissement et fortification dudit boulevard; qu'en dédommagement, vous assigneriez en réalité et de fait, à ladite église, quelques autres bien stables, dont elle pourrait retirer une utilité beaucoup plus grande que de la place en question, arrangements d'où résulterait, outre l'intêrêt évident de l'église,  une grande assurance pour vous et votre patrie, tout contre les entreprises des susdits habitants, et un puissant moyen de sécurité pour nous et notre Duché de Bretagne (...) De notre autorité apostolique, et par la teneur des présentes, nous vous octroyons, accordons et abandonnons le susdit emplacement, pour l'usage que vous projettez d'en faire (...) Donné à Rome au Palais de Saint-Pierre l'an de l'incarnation de notre Seigneur le jour des calendes de mai et la 4e de notre pontificat."

François II de Bretagne
François II de Bretagne
François II de Bretagne
François II de Bretagne
François II de Bretagne
Début août, Dunois, Coëtquen et d'autres conseillers Bretons négocient la paix avec le roi de France. Ils se réunissent au château du Verger, château d'un Breton qui avait rejoint le camp français : Pierre de Rohan. Autant dire que c'est une humiliation de plus.
Les clauses du traité furent les suivantes :
• Le duc devait sortir incontinent tous les étrangers du duché
• Le duc devait marier ses filles avec le consentement du roi
• Le roi tiendrait les places fortes de Saint-Malo, Fougères, Saint-Aubin-du-Cormier, Dinan
• Le duc doit prêter au roi l'hommage-lige
Le roi signa le traité à Sablé-sur-Sarthe le 19 août 1488 tandis que la mort dans l'âme, écrasé de douleur, le duc ratifia le traité dans son manoir de Couëron, le 31 août.
François II de Bretagne

*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*

Commenter cet article