Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Francisation

par Andrev

Francisation

Breizh en Xet kantved.

La Bretagne au Xe siècle. L'émigration est finie, Nominoë et ses successeurs ont fixé la frontière orientale au-delà de Rennes et Nantes. Les 9 évêchés-territoires sont également en place, depuis près de deux siècles. Mais les Vikings anéantissent le pays et un fort contingent de clercs, de paysans et d'artisans francs sont importés dans la forêt intérieure (en gris sur la carte): le sud de la Domnonée (Penthièvre, pays de Saint-Brieuc et Saint-Malo, de moindre intensité en population bretonne, ainsi que l'est de la Cornouaille et du bro-Erec, semblent touchés par cette francisation précoce. C'est aussi le début de la féodalité: les monastères ne sont plus la référence, mais la hauteur vertigineuse des forteresses. Les princes, en particulier les maisons issues du Comté de Rennes, érigent en effet tout un réseau de hautes tours sur les terres étendues que les cadets des grandes familles se voient attribués entre Châteaulin et Montfort, deux noms éloquents d'agglomérations issues de cette époque et du dialecte franco-latin.

Il n'en reste pas moins que dans ce "Kreiz Breizh", certaines communautés bretonnes persisteront plus longtemps que d'autres. D'abord, à l'ouest, où la population brittophone est plus dense et plus installée, mais aussi à l'est où semble s'être perpétuée une forte résistance, avec l'appui peut-être de la petite noblesse, dense et ancienne dans cette zone orientale de la forêt.

Gozlin / Josselin, fondée par Gwezenoc, issu de la maison de Rennes et ancêtre des Porhoët et Rohan

Gozlin / Josselin, fondée par Gwezenoc, issu de la maison de Rennes et ancêtre des Porhoët et Rohan

Commenter cet article