Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Derwell a Gernev

par Andrev

*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*+*

Derwela de Cornouailles est une sainte de martyrologe breton, née en 4681 en Domnonée, dans l'Ile de Bretagne. Elle est la première fille, et le premier enfant, du roi Budic de Cornouailles et d'Elena d'Anaumide. L'un de ses neveux est saint Samson, cousin de son fils saint Malo, ces deux derniers ayant fondé chacun un monastère proches l'un de l'autre en Domnonée armoricaine: celui de Dol et celui de Saint-Malo, en Petite-Bretagne. Sainte Derwell est fêtée le 18 mars.

Elle eut notamment pour frères et soeurs :

  • Miliav, l'aîné des fils, prince, puis roi de Cornouailles, qui épousa Aurelia de Broërec (Bretagne armoricaine), puis fut assassiné par son frère cadet Rivod ; Miliav, ou "Meliau" est honoré comme saint dans le pays Vannetais, en Petite-Bretagne (Armorique).
  • Rivod, prince puis régent de Cornouailles. Après avoir assassiné son frère, pour continuer de régner sans partage, il amputa, puis fit assassiner le fils de celui-ci, Milwor ;
  • Amwn Ddu (« le Noir ») (Hamon), qui épousa Anna de Gwent, fille de Vortimer et soeur de sainte Madrun (Materiana) ; l'un de leurs enfants fut saint Samson, celui qui fonda le monastère de Dol, en Bretagne armorique, près de Saint-Malo. Samson est donc cousin de Malo, fils de Ynyr et Derwell.
  • Umbrafel qui épousa Afrella (alias Arilda) de Gwent ;
  • Iaun Reith (« le Juste »), le benjamin de la fratrie qui amena le peuple de Cornouailles en Armorique, qui forma la Bretagne par la suite.

Sa famille étant déjà très liée à la monarchie de Gwent, Derwela se maria à Ynir Gwent, régnant alors, et vécut à Venta Silurum. Ce royaume correspond à peu près au comté éponyme de l'ancienne Bretagne insulaire, au sud-est de l'actuel Pays de Galles. Ce comté, délimité par les rivières Severn, Usk et Wye se situe dans la région de Newport.

La légende accompagnant sa famille veut qu'elle recueillit son neveu, Milwor, à la mort de son frère Miliav, orchestrée par son autre frère Rivod.

De son époux, elle eut Mac-Hlow (2), le saint qui donna son nom à Saint-Malo, en Petite-Bretagne. "Nam, ut ferunt uiri peritissimi, mater eius in sexagesimo sexto erat anno quandofilium suum sanctum Machutem peperit atque nutriuit in ualle que dicitur Nantcaruan. in qua elegantissimum monasterium situm erat, in que Brendanus confessor Christi abbas erat": (...) "Sa mère (Derwell) était dans sa soixante-sixième année quand elle mit au monde son fils saint Malo (la nuit de Pâques), et qu'elle le nourrit dans la vallée appelée Llancarvan, où se trouvait un très beau monastère, dont le saint confesseur du Christ Brendan était l'abbé." (tiré de la Vita de saint Malo, écrite à la fin du IXe siècle par son successeur Bili au siège épiscopal d'Aleth-Saint-Malo).

Dans d'autres hagiographies, Derwell est la deuxième épouse de Ynyr, la première ayant été sainte Madrun (Madryn; Materiana), fille de Vortimer. La soeur de Madrun, Anna, épousa en deuxième noces, le frère de Derwell, Hamon (Amwn Ddu).

 

Hon Aotroù Jezuz-Krist, a vez benniget  dre e Sent,

da vezo trugarezus ouzhimp!

+

Que Notre Seigneur Jésus-Christ, qui est béni dans Ses saints,

par leurs prières, nous fasse miséricorde

 

  1. (en) L'arbre généalogique des rois de Cornouailles permettant de situer Derwela peut être consulté ici [archive].
  2. http://arzhmael-3.over-blog.com/2013/11/sant-mac-hlo%C3%B9-1.html
Kembre

Kembre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article