Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ar Vuhez

par Andrev

publié dans Feiz , Foi

L'interprète auprès de  Dieu de l'action de grâces

de tous les êtres vivants de la terre

 

"Ecris, mon frère Don Ottavio, je suis saint Joseph Cottolengo.

L'humanité, obscurcie par le péché originel et par la multiplication presque à l'infini des fautes personnelles de chacun, naît, grandit, vit et disparaît de la scène de ce monde dans une quasi totale obscurité; c'est à peine si elle entrevoit une faible lueur parmi les ténèbres qui l'environnent, lueur donnée par les vérités fondamentales révélées. Elles sont peu nombreuses les âmes qui, éclairées, voient en pleine lumière les grandes réalités célestes pour lesquelles l'homme a été créé.

Première et seule grande réalité: Dieu, source de vie, communique à tout l'univers la vie qui vibre et palpite partout: dans les profondeurs des mers, à la surface de la terre, dans la densité de l'air. L'univers en est rempli; partout la vie est en mouvement.

Oh! Hommes sots et aveugles qui ne voulez pas voir le prodige de la vie que Dieu opère pour Sa gloire sans doute, mais aussi pour vous qu'Il veut faire participer à Sa gloire, pour vous qui existez, qui vivez et jouissez de ce fruit merveilleux et prodigieux de Son amour.

La création de l'univers a été un acte d'amour; la création de chaque être vivant est un acte d'amour; la création de l'homme, parmi tous les êtres vivants de la terre, est un acte d'amour et de prédilection, puisque seul l'homme a été fait à l'image et à la ressemblance de son Seigneur et Créateur et que lui seul peut projeter l'image de Dieu sur tous les autres êtres vivants. Lui seul, l'homme, a été créé avec une mission cosmique, roi et maître de tous les êtres vivants sur la terre; lui seul peut être, et il est, pourvu qu'il le veuille, l'interprète auprès de  Dieu de l'action de grâces de tous les êtres vivants de la terre.

Maintenant, si Dieu est le principe et la cause première de la vie de tous les êtres vivants, il serait absurde que ce ne soit pas Lui qui pourvoie, conserve, et dirige toutes les créatures dans la poursuite de leur fin. En fait, il en est ainsi; dans l'Evangile, on lit que Dieu pourvoit à  habiller les fleurs des champs, à revêtir de leur splendeur les lys et à nourrir les oiseaux du ciel. Ne pourvoira-t-il pas à plus forte raison à vos besoins à vous, créatures humaines qui êtes son reflet sur la terre?

Partout foisonne la vie, cette vie qui, selon l'ordre établi par Dieu Créateur, doit être respectée par tous, vénérée comme l'exige le bon usage de la raison humaine, comme l'exige la foi et comme l'exige l'ordre naturel des choses. Mais, en réalité, jamais comme en ce siècle d'obscur et barbare matérialisme, la vie des hommes et des êtres inférieurs n'a été autant désacralisée, violentée, annihilée. L'homme, comme pris de folie, s'érige contre Dieu, contre l'ordre naturel établi par Dieu, et par un fort instinct, par un sauvage instinct de révolte, tue en violant la loi divine, supprime la vie dès son éclosion sur la base de lois iniques et inhumaines, la détruit par les plus innombrables formes de violence, en se plaçant - lui, l'homme, le roi de Création, le prêtre de l'univers - en dessous des bêtes elles-mêmes, les dépassant étrangement dans leurs pires instincts, et tout cela mensongèrement au nom du Droit, de la Loi et de la Liberté de la personne humaine.

A cela vous a amenés la tromperie de Satan; à cela vous a amenés le sombre obscurantisme de la civilisation du péché."

 

Ar Vuhez
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article