Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un nom et une forme

par Andrev

publié dans Chine , inculturation , Europa

"Nous vous avons enlevés de vos demeures et vous avons parqués dans des dortoirs modernes, hygiéniques."

Un nom et une forme

L'histoire de la République de Chine débute avec la chûte de la dynastie Qing et la formation d'une république constitutionnelle en 1912.

1949. Le régime de Tchang Kaï-tchek tombe, avancées communistes foudroyantes et exode massif des Anglais vers Hong-Kong. C'est en ce lieu et en cette année qu'un ancien missionnaire parle de la Chine au docteur-écrivain Han Suyin, évoquant l'échec de l'Européanisme dans l'Empire du Milieu.

"Je suis un des rares qui ne soient ni ulcérés ni déroutés par ce qui se passe à l'heure actuelle. Comme pouvions-nous espérer autre chose de notre enseignement que ce qui arrive maintenant en Chine? Nous avons allié le Christ à l'émancipation des femmes, aux réformes sociales et à la construction des hôpitaux. Nous avons préparé le sol et arrosé les graines de cette formidable puissance qui va dominer la Chine et stupéfier le monde. Nous, les missionaires! Ni Marx, ni les Russes. C'est nous qui avons fait ça au moyen de nos écoles et universités missionnaires, de nos unions chrétiennes de jeunes gens et de jeunes filles. Puis le communisme est venu, il s'est emparé de la force et de la puissance que nous avions développées et leur a donné un nom et une forme, parce que, nous, nous n'avions plus rien à vous offrir.

"Nous avons donné à votre jeunesse chinoise l'habitude de se réunir en groupes, nous avons raillé et démoli votre tendance à vous enfermer en vous-mêmes et votre horreur des masses. Nous avons enlevé vos savants esthètes à leur versification et les avons forcés à consacrer leur plume et leur langue au bien de millions d'êtres, au lieu de les réserver aux délices de quelques-uns. Nous avons bâti de grandes universités au coeur ou à proximité de vos villes affairées, populeuses, grouillantes d'agitation et de colère. Nous vous avons enlevés de vos demeures et vous avons parqués dans des dortoires modernes, hygiéniques. Nous avons développé en vous un esprit de communauté, vous avons fait jouer à des jeux collectifs, vous détendre en chantant en choeur. Nous vous avons inculqué vos devoirs envers la patrie jusqu'à provoquer en vous un complexe de rédemption à l'égard de votre pays.

"L'éducation que nous vous avons procurée vous a coupés de vos vieilles traditions et a fait de votre esprit déraciné un sol fertile pour recevoir le plus imposant et le plus vague des humanismes qui consolent l'humanité. Nous vous avons enseigné quantité de termes abtraits, qui ne se trouvaient point dans votre langue: démocratie, liberté, égalité - sans nous inquiéter de découvrir ce qu'ils signifiaient pour vous... voire nous-mêmes. Nous vous avons parlé de l'éducation des masses et de l'abolition des injustices. Vos idées politiques ont beau être marxistes à présent, la ferveur et la foi qui vous ont poussés en avant sont enracinées dans notre christianisme social (...)

"Oui, nous vous avons parlé du Royaume de Dieu et vous vous efforcez, à votre tour, de le faire venir sur la terre. Vous nous avez démasqués avec notre façon de garder notre christianisme bien à l'abri et pour nous seuls, avec toute l'importance que les nations chrétiennes attachent à la richesse et au succès matériel, pendant que nous vous prêchons le trésor au Ciel. Vous nous avez démasqués de longue date!

- Que faites-vous, à part l'agriculture? lui demandai-je (...)

- Je m'efforce de découvrir ce que la parole de Dieu signifie pour moi. C'est quelque chose si grand! Or il me semble, pour l'heure, que le plus important c'est de m'instruire sur moi-même et non d'enseigner les autres. (...) Qu'allez-vous faire?

- Je vais aller en Chine exercer la médecine. Non parce que je suis communiste, mais parce que je suis chinoise.

traduction de "A Many-Splendoured Thing" (Multiple Splendeur), de Han Suyin, 1952

Un nom et une forme

*

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article