Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Orezon

par Arzhmael

publié dans Feiz

Orezon

Esaïe 26:20 : « Va, mon peuple, entre dans ta chambre. Et ferme la porte derrière toi: cache-toi pour quelques instants, jusqu’à ce que la colère soit passée. Car voici l’Eternel sort de sa demeure, pour punir les habitants de la terre. Et la terre mettra le sang à nu, elle couvrira plus les meurtres. »

 

Et son actualisation dans la nouvelle alliance reprise par Jésus dans Mathieu 6:6: «Quand tu pries entre dans ta chambre, ferme ta porte et prie ton Père qui est dans le lieu secret, et ton Père qui voit dans le secret te le rendra ».

 

Dieu nous demande de rentrer dans notre chambre ou dans le lieu secret, et de fermer la porte. Ce n’est pas une invitation à se cacher dans la crainte, en attendant des jours meilleurs. C’est un appel à l’intimité.

 

+++++++++++++++

 

Comment nous préparons-nous à ce qui vient ? L’intimité comme réponse - Fabienne PONS

8 janvier 2015

 

Dans ces temps troublés à plus d’un titre, une nouvelle saison se prépare. Nous sommes conduits à nous préparer pour un réveil, tout en envisageant également la venue de temps plus difficiles.

 

Considérer ces deux aspects en même temps nous demande un vrai élargissement, car très souvent, nous sélectionnons l’une ou l’autre vision au gré de nos théologies.

 

Certains parmi nous se sont remis à croire à ce réveil qui vient, mouvement de l’Esprit qui récapitulerait toutes les onctions qui nous ont précédées. Cela veut certainement dire aussi que plusieurs aspects de ce réveil ne nous plairont pas forcément... Il faut donc nous préparer à ne pas combattre ou condamner ce qui ne nous rejoint pas dans ce qui vient : vaste chantier de sagesse!

 

Dans ce mouvement, l’Esprit nous conduit à fixer nos regards sur le fleuve qui sort du trône de Dieu et de l’Agneau, plutôt que sur les torrents de notre incrédulité.

 

Certes, nous n’en sommes qu’au début, mais nous avons déjà les pieds dans l’eau et nous avançons. Ce fleuve coule simplement là où nous reconnaissons la royauté de Dieu, en l’adorant de tout notre cœur.

 

Dans cette perspective, nous sommes aussi appelés à prier pour demander des ouvriers dans la moisson, car nous voyons la grandeur de la tâche ! Les premiers signes sont là et le manque d’ouvriers aussi. Cette prière est particulièrement stratégique pour ces temps et elle est logique si nous croyons à ce qui vient.

Commenter cet article